Séminaire hybride proposé dans le cadre du programme Mondes caraïbes et transatlantiques en mouvement avec :

  • Isabelle Stengers (Université Libre de Bruxelles)
  • Mabel Gisela Torres (ancienne Ministre de la Science de la Colombie)
  • Alejandra Jaramillo Aristizabal (University of Auckland)

Séance organisée et animée par Esteban Gonzalez (MCTM, Université de Medellin, Université de Paris 8).

DATE DE MISE A JOUR : 11/01/2022

Le Fonds Louis Dumont pour la recherche en anthropologie sociale sélectionne chaque année un ou deux projets d’étudiant·e·s pour une aide au terrain. En 2015, le dossier de Priya Ange, La circulation des bijoux dans la parentèle tamoule : Migration, genre, parenté et personne a été sélectionné. 

DATE DE MISE A JOUR : 20/04/2020

En partenariat avec les enseignants et les artistes du Campus Caraïbéen des Arts de Martinique (CCA), école supérieure d’enseignement artistique fondée en 1984 sous l’impulsion d’Aimé Césaire, le groupe Mondes Caraïbes et Transatlantiques en mouvement (MCTM) propose de mener une réflexion critique sur « Art, musée et (dé)colonisation ».

DATE DE MISE A JOUR : 29/01/2020

Soirée film, performance et débat au Columbia Global Center, Reid Hall

Avec

Nora Philippe, réalisatrice
pour son film Like Dolls, I'll Rise, 28’, 2018, Les films de l’air.

Bintou Dembélé, chorégraphe, à propos du projet Penser/panser les danses marronnes #2 

 

DATE DE MISE A JOUR : 28/01/2020

Pour les sociétés issues de la traite négrière, le fait colonial est ontologique : penser le processus de décolonisation revient à questionner le socle constitutif des identités humaines.

DATE DE MISE A JOUR : 27/01/2020

Jeannot Rasoloarison

Jeannot Rasoloarison est maître de conférences HDR au Département d'Histoire - Faculté des Lettres et Sciences Humaines à l'Université d'Antananarivo - Madagascar. Sa spécialité est l'histoire économique et sociale et l'histoire politique contemporaine de Madagascar.

Le projet 

Titre : Le travail forcé à Madagascar durant la décolonisation (1945-1960)

Mots-clés : 

Travail forcé, Réquisition, Prestations, Madagascar, Décolonisation

Dans la colonialité du genre, il y a cette idée que pour se libérer, les femmes doivent renoncer à l’islam et s’inscrire dans la narration séculière. Cette dernière va de pair avec le féminisme blanc, où libérer les femmes musulmanes et les minorités sexuelles, consiste à les sauver de l’islam.

DATE DE MISE A JOUR : 08/10/2018