Ve translation unavailable for exil.

Ana-Maria Cătănuș

Après une maîtrise en relations internationales à l’Université de Bucarest et un doctorat en histoire à l’Académie roumaine, Ana-Maria Cătănuș a d’abord travaillé comme chercheuse adjointe à l’Institut national pour l’étude du totalitarisme (NIST) de l’Académie roumaine. Depuis 2007, elle est coordinatrice adjointe du Centre d’études russes et soviétiques au sein du NIST et depuis 2019, elle est chercheuse principale au sein du NIST.En 2016, elle a reçu le prix Nicolae Balcescu de l’Académie roumaine pour le livre The call for Freedom.

Replay | "Politiques migratoires et politique de la migration"

Le 8 novembre 2021 avait lieu la table ronde Politiques migratoires et politique de la migration organisée en partenariat par la chaire Exil et migrations de la FMSH, la section EHESS de la LDH et l’Espace de travail  « Migrations » d’ATTAC.

La table ronde a emprunté trois axes de discussion (globalisation, droit et citoyenneté) autour du sujet suivant :

Les États et gouvernements européens mettent en place des mesures pour gérer la supposée crise migratoire. Des réflexes nationalistes et des intérêts de divers types déterminent les innombrables obstacles opposés aux personnes exilées sans que la migration actuelle, par sa nature et ses aspects dramatiques, ne suscite une réflexion réellement politique sur ses enjeux, ses défis, ses promesses. Quelle pourrait être une politique de la migration* ?

La table ronde empruntera trois axes de discussion :

DATE DE MISE A JOUR : 08/11/2021

Art et migration | Cinéma

Pour une conscience artistique face au réel, entre mot et image, la concurrence est permanente, que l'exigence soit testimoniale ou politique. Le drame migratoire repose la question. La photographie d'un enfant mort sur une place fait le tour de la planète sans modifier les mesures d'accueil.

L'image cinématographe est-elle plus compétente ? Image mouvante, image migrante ?

Du 25 février au 22 avril 2021, Alexis Nuselovici (NOUSS), titulaire de la chaire Exil et migrations, a organisé trois rencontres sur le thème de l'art et la migration.

L'art traite de l'expérience exilique depuis longtemps, mais la migration contemporaine avec ses tragédies et ses détresses interpelle directement la démarche artistique sur sa fonction et sa pertinence, entre témoignage, activisme et esthétisme.

DATE DE MISE A JOUR : 23/07/2021

Art et migration | Théâtre

Depuis longtemps, l'art traite de l'expérience exilique. Mais la migration contemporaine avec ses tragédies et ses détresses interpelle directement la démarche artistique sur sa fonction et sa pertinence, entre témoignage, activisme et esthétisme.

En quoi les codes du théâtre, sa culture, sa tradition et son histoire en Europe et ailleurs peuvent-ils appréhender le vécu migratoire actuel et l’éclairer ? Cela le classe-t-il immédiatement comme théâtre militant ou théâtre d’intervention ? À cet égard, faut-il privilégier le théâtre de rue ou l’improvisation ?

De l’Ulysse d’Homère à celui de Joyce, l’histoire de la littérature ne cesse de raconter l’exil. Pour obtenir refuge et exister, les migrants d’aujourd’hui doivent eux aussi produire des récits.

DATE DE MISE A JOUR : 26/06/2021

Podcast | The (un)deserving migrant?

Dans le contexte de la montée du sentiment anti-immigration à travers l’UE, une meilleure compréhension des pratiques "faisant frontière" à travers la société, au-delà de l'attention portée aux  espaces classiques du contrôle migratoire, est nécessaire. Pourtant, ces sujets restent insuffisamment traités. Les acteurs sociaux dans les domaines de la santé, de la politique sociale, de l'éducation ou encore de l'intégration au marché du travail se voient impliqués dans le contrôle des immigrés à leur arrivée dans leur pays d’accueil.

Depuis longtemps, l'art traite de l'expérience exilique. Mais la migration contemporaine avec ses tragédies et ses détresses interpelle directement la démarche artistique sur sa fonction et sa pertinence, entre témoignage, activisme et esthétisme.

En quoi les codes du théâtre, sa culture, sa tradition et son histoire en Europe et ailleurs peuvent-ils appréhender le vécu migratoire actuel et l’éclairer ? Cela le classe-t-il immédiatement comme théâtre militant ou théâtre d’intervention ? À cet égard, faut-il privilégier le théâtre de rue ou l’improvisation ?

DATE DE MISE A JOUR : 25/03/2021