Les devenirs numériques des patrimoines

Ouvrage à paraître en novembre dans la collection "54" des Éditions de la MSH

À l’heure du « tout numérique » et d’une généralisation de l’outil informatique dans nos pratiques quotidiennes, les investissements en matière de numérisation patrimoniale sont considérables. L’objectif de cet ouvrage est d’analyser les pratiques de numérisation des objets patrimoniaux dans leur grande diversité et la patrimonialisation des biens culturels par le numérique.

La question des patrimoines numérisés est d’autant plus complexe qu’elle recoupe de très nombreux domaines et des réalités diverses. Comment penser la numérisation face à des objets qui n’ont en commun, à l’origine, que leur valeur patrimoniale et, au final, leur réduction à un fichier informatique ? L’enjeu du présent ouvrage est de penser ce vaste travail de fond – celui de la conservation du passé, dicté par un devoir de transmission, du point de vue de l’usager (lecteur, visiteur, spectateur, utilisateur) avant celui du concepteur (conservateur, archiviste, chercheur, informaticien, médiateur, etc.). L’hypothèse de l’ouvrage est que la numérisation génère des représentations nouvelles des patrimoines et crée de nouveaux usages. Organisé en trois parties, il aborde ainsi, pour les trois phases de la numérisation des patrimoines : avant, pendant et après, les questions que celle-ci peut poser.


La numérisation : avant, pendant et après.

La numérisation crée de nouveaux usages. Quels sont-ils ?

Étudier la patrimonialisation des biens culturels par le numérique.



Baptiste Bohet est docteur ès lettres, enseignant-chercheur à l’université Sorbonne Nouvelle. Ses recherches portent sur les humanités numériques, la textométrie et la littérature du XXe siècle.

Virginie Pringuet est docteure en esthétique et coordinatrice de l’atelier « Fresque & art en situation » aux Beaux-Arts de Paris, curatrice dans le domaine de l’art contemporain et de l’open data culturel.

 

La direction de cet ouvrage a été assurée avec Michel Bernard, Martine Beugnet et Nicole Vincent.

Avec les contributions de 24 auteurs issus de disciplines diverses : droit, économie, muséologie, philosophie, informatique, littérature, esthétique, sociologie : Lucie Alexis, Bruno Bachimont, Marie Ballarini, Clarisse Bardiot, Michel Bernard, Martine Beugnet, Baptiste Bohet, Martin Grandjean, Sarah Kenderdine, François Mairesse, Anthony Masure, Servanne Monjour, Patrick Peccatte, Virginie Pringuet, Olivier Ritz, Laurent Romary, Sofia Roumentcheva, Alexandre Saint-Jevin, Dieter Schlenker, Claire Scopsi, Marta Severo, Matteo Treleani, Geneviève Vidal et Nicole Vincent.

Partager
Parution

Voir aussi