Les violences sexuelles dans l’église de France au double prisme des témoignages de personnes victimes et de la couverture médiatique de 1950 à 2020

Une étude dirigée par Laëtitia Atlani-Duault et soutenue par la FMSH pour éclairer le rapport de la CIASE

Mise en place le 13 novembre 2018 par Jean-Marc Sauvé, à la demande de la Conférence des Évêques de France (CEF) et de la Conférence des religieux et religieuses de France (CORREF), la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE) a rendu public son rapport le 5 octobre 2021, après près de trois ans de travail.

L’équipe de Laëtitia Atlani-Duault (IRD-Université de paris, FMSH) a analysé les témoignages confiés à la CIASE et la couverture médiatique des violences sexuelles dans l’église de France par les grands médias nationaux de 1950 à 2020. Articulée en deux volets, l’étude a nourri la rédaction du rapport général de la CIASE

Dépouillement des témoignages confiés à la CIASE

Le premier volet de l’étude repose sur le dépouillement de l’ensemble des témoignages confiés à la CIASE soit dans le cadre d’auditions, soit par courriers et mails. Au total, 153 auditions de personnes victimes et 2 819 courriers et mails qui ont été adressés à la CIASE depuis sa création, ont été analysés.

Les 153 auditions ont tous été conduites en duo par les membres de la CIASE, dans la majorité des cas par un homme et une femme. D’une durée moyenne de deux à trois heures chacune, les auditions ont été menées à partir d’une grille et ont toutes fait l’objet d’une retranscription vérifiée, éventuellement amendée, puis autorisée par les personnes victimes.

Le dépouillement de ces témoignages puis le choix des verbatim les plus représentatifs, ont permis de mettre les paroles des victimes au cœur du rapport. Les pages de cette annexe au rapport général suivent en miroir les grandes parties du rapport et proposent, selon les thèmes traités, l’ensemble des verbatim sélectionnés, le rapport général n’en citant qu’un nombre limité.

Analyse de la couverture médiatique

Le second volet de cette étude présente une analyse de la couverture médiatique des violences sexuelles dans l’église de France par les grands médias nationaux de 1950 à 2020, à partir de deux corpus : les journaux télévisés des principales chaînes françaises, et les articles de quatre grands titres de la presse quotidienne national.

Lire le rapport final de la CIASE
Réécouter la conférence de presse (mardi 5 octobre 2021 à 9h)

 


Revue de presse

Pour la Ciase, le secret de la confession « ne peut pas être opposé à l’obligation légale de signalement de violences sexuelles » sur mineur, Le Monde,  5 octobre 2021

À propos de Laëtitia Atlani-Duault

Laëtitia Atlani-Duault est anthropologue, Directrice de recherche au CEPED (Université de Paris, IRD, INSERM), Présidente de l’Institut Covid19 Ad Memoriam, et Directrice du World Health Organization Collaborative Center for Research on Health and Humanitarian Policies and Practices (Université de Paris, IRD). Elle est également Professeure affiliée à Sciences Po et à l’Université Columbia, à New York.

Elle a reçu la médaille de bronze du CNRS pour ses recherches en anthropologie critique de l’aide humanitaire et a été nommée récemment Chevalier de l’ordre des palmes académiques par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

À propos de la CIASE

Les missions de la CIASE : 

  • Établir les faits sur les cas de pédophilie au sein de l’Église, depuis 1950, sur une période de 70 ans ;
  • Comprendre pourquoi et comment ces drames ont pu avoir lieu et ont été traités ;
  • Examiner l’action de l’Église pour lutter contre la pédophilie et de faire des recommandations.

 

Partager
Mis à jour le
18 octobre 2021
Étude

Voir aussi