27 juin 2017
Sociologie des controverses environnementales et techniques

Comment analyser l'évolution des jeux d'acteurs et d'arguments

Séminaire du GRETS avec Francis Chateauraynaud, Sociologue, Directeur d’études à l’EHESS.

La séance sera introduite par Mathieu Brugidou (EDF R&D)

En moins de deux décennies, la sociologie des controverses a participé, d’un point de vue théorique et empirique, au renouvellement des approches en sciences sociales. Ce renouvellement s’est traduit par de multiples effets sur les catégories et les outils déployés par les acteurs eux-mêmes, depuis les agences publiques jusqu’aux mondes économiques, en passant par les milieux militants, les sphères médiatiques ou contremédiatiques.

Mais sous la formule de « sociologie des controverses », plusieurs courants sont à l’œuvre avec des conceptions différentes des rapports entre sciences, technologies et sociétés. On le perçoit clairement lorsqu’on examine ce qui fait preuve et la manière dont s’imposent des jeux d’acteurs et d’arguments dans les arènes publiques.
Après un retour sur l’apport de la sociologie argumentative, attentive à ce que les protagonistes considèrent tour à tour comme des croyances ou comme des faits tangibles, avec tous les états intermédiaires, de la présomption à la quasi-certitude, Francis Chateauraynaud reviendra sur l’histoire mouvementée de grandes alertes et controverses, autour du climat, du nucléaire, des OGM , des nanotechnologies ou encore des gaz de schiste.

En prenant appui sur des enquêtes et des réflexions récentes, quatre dimensions majeures seront exposées : la fabrique continue des visions du futur ; le rôle des événements marquants, ou reconfigurateurs, dans l’avènement des bifurcations et des alternatives ; l’importance des milieux en interactions dans la production des prises collectives sur les dispositifs socio-techniques ; le poids des réseaux d’influence et des techniques d’emprise dans la hiérarchisation des causes et des mises en cause.

Détails

Séminaire

Mardi 27 juin | 9h30-12h30

Maison SUGER, 16-18 rue Suger (6ème)

Entrée libre

Ajouter à mon agenda


Références

►F. Chateauraynaud, J. Debaz, M. Fintz, « Chemical substances on the frontiers of health security: Metrological controversies over endocrine disruptors and low doses », Social Science Informations, Vol 53, Issue 4, 2014.
►F. Chateauraynaud, « Trajectoires argumentatives et constellations discursives. Exploration socio-informatique des futurs du nanomonde », Réseaux, n°188, p. 121-158, 2014.
►C. Bessy et F. Chateauraynaud, L'attention aux choses. Chemins pragmatiques de l'authenticité, postface d’ Experts et faussaires. Pour une sociologie de la perception, 2 e édition, Paris, Pétra, 2014.
►F. Chateauraynaud, « L’emprise comme expérience », SociologieS, février 2015, URL : http://sociologies.revues.org/4931
►F. Chateauraynaud, Towards a new matrix of risks: learning from multi-scale controversies, in European Environment Agency, Report of the EEA Scientific Committee Seminar on emerging Systemic Risks, Copenhagen, February 2016.
►F. Chateauraynaud et Y. Cohen (dir), Histoires pragmatiques, Raisons pratiques, vol 25, 2016.
►F. Chateauraynaud et J. Debaz, Aux bords de l’irréversible. Sociologie pragmatique des transformations, Paris, Pétra, 2017.

Partager

Mots-clés

Séminaire

Voir aussi