Psychanalyse et sciences sociales

Séminaire de recherche 2022

Sous la direction de Alain Braconnier (APEP), Sara Guindani (FMSH-Université Paris 7), Richard Rechtman (EHESS)

Chez Sigmund Freud le monde social traverse doublement la psychanalyse : si d’un côté les événements historiques et sociaux bouleversent et transforment profondément et régulièrement son savoir (la genèse de Au-delà du principe du plaisir à l’issu de la Grande guerre en est l’une des preuves les plus parlantes), de l’autre la métapsychologie freudienne n’a jamais cessé de s’engager sur le terrain de la psychologie collective et de l’étude de la vie sociale, essayant d’appréhender ces phénomènes par le biais de son propre prisme tout en étant en dialogue avec les autres disciplines. Au fil du temps toutefois cette alliance semble s’estomper et devenir moins naturelle, voire antagoniste. Et pourtant, dans son attention à l’étude des mouvements psychiques, des désirs et des résistances inconscients – autant individuels que collectifs –, des troubles de la mémoire et des anachronismes, la psychanalyse s’est souvent révélée une bonne alliée dans la compréhension des processus de subjectivation et d’intersubjectivation qui animent les échanges sociétaux.

Ce séminaire souhaite contribuer à renouer ce dialogue et ce débat selon un double mouvement : d’un côté, il voudrait montrer comment certains processus et notions étudiés par la psychanalyse peuvent trouver une reprise créatrice dans d’autres disciplines des SHS (pensons à Walter Benjamin et à « l’inconscient optique » ou à la fortune du concept freudien de l’Unheimlich en histoire de l’art et en philosophie) ; de l’autre, il sera question au contraire d’ouvrir la boîte à outils de la psychanalyse aux recherches récentes des SHS afin de mettre à l’épreuve une épistémologie psychanalytique parfois posée comme atemporelle et universelle : le dialogue avec les recherches actuelles sur le genre ou les études d’anthropologie culturelle pourraient être l’exemple de l’un de ces défis.


Programme

  • Mardi 18 janvier : L’« autre »
    Livio Boni (philosophe, psychanalyste, CIPh), co-auteur de La vie psychique du racisme (éd. Découverte, 2021)
     
  • Mardi 15 février : L’histoire
    Hervé Mazurel (historien, Université de Bourgogne), auteur de L’inconscient ou l’oubli de l’histoire (La Découverte, 2021)
     
  • Mardi 15 mars : Le genre
    Fabrice Bourlez (philosophe, psychanalyste), auteur de Queer psychanalyse (Hermann, 2018)
     
  • Mardi 19 avril : L’art et le symptôme
    Georges Didi-Huberman (historien de l’art et philosophe, EHESS), auteur de L’Image Survivante. Histoire de l’art et temps des fantômes (Minuit, 2002)
     
  • Mardi 17 mai : La violence
    Fethi Benslama (psychanalyste, Paris 7), auteur de Le saut épique, ou le basculement dans le djîhad (Actes Sud, 2021)
     
  • Mardi 21 juin : Le soin
    Sandra Laugier (philosophe, Paris 1), co-autrice de Qu’est-ce que le care ? Souci des autres, sensibilité, responsabilité (Payot, 2021)

Biobibliographies

Alain Braconnier est psychiatre, psychanalyste, spécialiste de l’enfance et de l’adolescence. Ancien directeur général de l’Association de Santé Mentale du 13e arrondissement, responsable de l’Association Psychanalyse et Psychothérapie. Parmi ses nombreuses publications, La menace dépressive à l’adolescence (2019), Les filles et les pères (2008), Mère et fils (2007) et Petit ou grand anxieux (2004).

Sara Guindani est docteur en philosophie, psychologue clinicienne et psychanalyste. Elle est membre associé du Centre de Recherches Psychanalyse, Médecine et Société de l’Université de Paris. Parmi ses publications, Lo stereoscopio di Proust. Pittura, fotografia e fantasmagoria nella Recherche (Milan, 2005), Effetti di verità: documenti e immagini tra storia e finzione (co-dir., Rome, 2016), Jacques Derrida, la dissémination à l’œuvre (co-dir., Paris, 2021).

Richard Rechtman est psychiatre, psychanalyste et anthropologue, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a beaucoup travaillé auprès des ressortissants du Cambodge et crée la consultation pour réfugiés de l’Asie du Sud-Est à l’ASM 13. Parmi ses publications : L’Empire du traumatisme (avec D. Fassin, Paris 2007), Les Vivantes (2013), La vie ordinaire des génocidaires (2020).

Mots clés

Mis à jour le
05 janvier 2022

Responsables