Le projet PAVE réunit ses partenaires à la FMSH

PAVE | Prévenir l’extrémisme violent grâce à la résilience communautaire

Le projet H2020 PAVE (Preventing and Addressing Violent Extremism through Community Resilience in the Balkans and MENA) a tenu sa deuxième assemblée générale et sa réunion de mi-parcours (progress Meeting), à la FMSH le 22 février 2022. Cette assemblée a été suivi le 23 février d’un symposium de recherche commun avec deux autres projets H2020 travaillant sur les mêmes thématiques : les projets CONNEKT coordonné par l’IEMed, (European Institute of the Mediterranean) et PREVEX coordonné par le NUPI (The Norwegian Institute of International Affairs).

Enfin, le 24 février, était organisé un séminaire de validation des premières recommandations et du pilotage des besoins en « capacity-building ». Plusieurs comités de chercheurs, praticiens et parties prenantes (hommes politiques, leaders religieux, représentants de la société civile, acteurs dans des organismes régionaux ou municipaux, consultants, journalistes…) ont été réunis et ont pu échanger sur la pertinence des recommandations et formations esquissés.

Coordonné par la Fondation Berghof Berlin, le projet de recherche européen PAVE vise à examiner les facteurs de radicalisation et d’extrémisme violent dans les Balkans et la région MENA. Ce projet, d’une durée de 36 mois et un budget de 3 millions, réunit 13 partenaires de 12 pays. La FMSH est responsable du Work Package 4 sur le rôle des institutions publiques et religieuses dans la prévention des violences extrêmes.

Partager
Mis à jour le
03 mars 2022
Rencontre

Voir aussi