Table ronde organisée dans le cadre de la chaire Exil et migrations, avec Virginie Guiraudon et Olivier Douville.

La haine du migrant et non des migrants, la haine et non la peur, pour insister sur ce qui échappe à l’explication sociopolitique dans la tentative de compréhension des directives migratoires en Europe, largement fondées sur le rejet, l’enfermement et la répression.

DATE DE MISE A JOUR : 23/04/2018