18 janvier 2022
L’« autre »

Séminaire Psychanalyse et sciences sociales | Mardi 18 janvier 2022

Intervention de Livio Boni (philosophe, psychanalyste, CIPh), co-auteur de La vie psychique du racisme (éd. Découverte, 2021) dans le cadre du séminaire Psychanalyse et sciences sociales dirigé par Alain Braconnier (APEP), Sara Guindani (FMSH-Université Paris 7), Richard Rechtman (EHESS)

Détails

Séminaire

Mardi 18 janvier
18h-20h

Salle B01-01 | FMSH
54, boulevard Raspail
75006 Paris

Inscription*

Sur place : max. 20 personnes
Un lien de visioconférence sera envoyé 2 jours et 15 minutes avant le début de l'événement aux personnes inscrites afin qu'elles puissent suivre le séminaire en ligne

Ajouter à mon agenda
Chez Sigmund Freud le monde social traverse doublement la psychanalyse : si d’un côté les événements historiques et sociaux bouleversent et transforment profondément et régulièrement son savoir (la genèse de Au-delà du principe du plaisir à l’issu de la Grande guerre en est l’une des preuves les plus parlantes), de l’autre la métapsychologie freudienne n’a jamais cessé de s’engager sur le terrain de la psychologie collective et de l’étude de la vie sociale, essayant d’appréhender ces phénomènes par le biais de son propre prisme tout en étant en dialogue avec les autres disciplines. Au fil du temps toutefois cette alliance semble s’estomper et devenir moins naturelle, voire antagoniste. Et pourtant, dans son attention à l’étude des mouvements psychiques, des désirs et des résistances inconscients – autant individuels que collectifs –, des troubles de la mémoire et des anachronismes, la psychanalyse s’est souvent révélée une bonne alliée dans la compréhension des processus de subjectivation et d’intersubjectivation qui animent les échanges sociétaux.

Ce séminaire souhaite contribuer à renouer ce dialogue et ce débat selon un double mouvement : d’un côté, il voudrait montrer comment certains processus et notions étudiés par la psychanalyse peuvent trouver une reprise créatrice dans d’autres disciplines des SHS (pensons à Walter Benjamin et à « l’inconscient optique » ou à la fortune du concept freudien de l’Unheimlich en histoire de l’art et en philosophie) ; de l’autre, il sera question au contraire d’ouvrir la boîte à outils de la psychanalyse aux recherches récentes des SHS afin de mettre à l’épreuve une épistémologie psychanalytique parfois posée comme atemporelle et universelle : le dialogue avec les recherches actuelles sur le genre ou les études d’anthropologie culturelle pourraient être l’exemple de l’un de ces défis.


*La participation à ce séminaire est conditionnée à l'inscription à l’évènement concerné et au contrôle du pass sanitaire conformément au décret N°2021-1059 du 7 août 2021. Les données personnelles recueillies ne sont pas conservées par la FMSH.
Partager
Séminaire

Voir aussi