Parution | Daniel Fabre, le dernier des romantiques

Actes du colloque de Paris, octobre 2018

Directeur d'études à l'EHESS, Daniel Fabre (1947-2016) est une figure marquante de l’anthropologie française. Fondateur, avec le préhistorien Jean Guilaine, du Centre d’anthropologie des sociétés rurales, il a structuré la recherche et l’enseignement de l’anthropologie à Toulouse par les nombreux séminaires qu’il y a donné jusqu’à la fin des années 1990.

Ce volume s’efforce de tirer les fils rouges qui traversent l’œuvre  de Daniel Fabre pour en montrer, sur près de 50 ans, la cohérence.

En 2016 s’éteignait Daniel Fabre, une figure originale de l’anthropologie française qui, après avoir marqué Toulouse de son empreinte, a poursuivi à Paris sa carrière de directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). La diversité des hommages qui lui ont été rendus depuis sa disparition témoigne aussi bien de la densité de sa vie intellectuelle que de la variété de ses implications institutionnelles. Après le  colloque de Toulouse en  février 2017, dont rend compte Daniel Fabre, l’arpenteur des écarts, publié dans la même collection, celui organisé dans la capitale en octobre 2018 entendait se concentrer – sans pour autant s’y cantonner – sur les années « parisiennes » de  cet  anthropologue, celles qui virent la création et le développement du Laboratoire d’anthropologie et d’histoire sur l’institution de la culture (Lahic).

Ainsi les contributions rassemblées ici s’emploient-elles à mettre en évidence la singularité d’une posture d’anthropologue occupé à comprendre le phénomène d’institution de la culture, et, dans le même temps, engagé dans un dialogue de longue haleine avec le ministère de la Culture, ouvrant ainsi la voie à une anthropologie du patrimoine aujourd’hui florissante. Mais, au-delà de l’aventure du Lahic, les auteurs mobilisés embrassent plus largement l’ensemble du parcours de Daniel Fabre, afin de tirer les fils rouges qui le traversent. Repérant ces constantes tant du côté des objets que des outils d’analyse, ils soulignent la cohérence d’une oeuvre marquée par cette sensibilité profonde aux traces du passé et qui a fait de son auteur l’un des derniers romantiques.

 

 

Textes réunis par Claudine Voisenat et Sylvie Sagnes, avec la collaboration d’Annick Arnaud.

Claudie Voisenat est anthropologue. Rattachée à l’UMR 9022, Héritages : Culture/s, Patrimoine/s, Création/s et au ministère de la Culture, elle s’intéresse spécialement à l’analyse du dispositif patrimonial dans le monde contemporain. Coordinatrice du groupe de travail Émotions et Mobilisations du chantier scientifique entrepris par le ministère de la Culture et le CNRS autour de la restauration de Notre-Dame de Paris, elle enseigne également à l’École du Louvre où son séminaire de recherche porte depuis plusieurs années sur le patrimoine comme réparation. Elle a notamment dirigé deux ouvrages de cette collection, Imaginaires archéologiques (2008) et, avec Christian Hottin, Le tournant patrimonial. Mutations contemporaines des métiers du patrimoine (2016).

Sylvie Sagnes est ethnologue, chargée de recherches CNRS et présidente de l’Ethnopôle Garae (Carcassonne), elle a inscrit ses recherches dans les axes et les programmes développés au Lahic ; elle les étend aujourd’hui au sein d’Héritages UMR 9022 (CYU, CNRS, MC). Après avoir exploré l’imaginaire des « racines », elle a porté une attention particulière aux désirs de pérennité de nos contemporains, qu’elle a saisis sur différents terrains du patrimoine et de la fabrique des identités territoriales (L’archéologue et l’indigène, dir., CTHS, 2015 ; Capitales et patrimoines à l’heure de la globalisation, dir. avec Habib Saidi, PUL, 2012). Elle déplace aujourd’hui l’attention sur ce moment charnière du processus de patrimonialisation qu’est la médiation, et se donne notamment pour observatoire Notre-Dame de Paris, à l’heure de sa restauration.

Auteur.e.s : Nicolas Adell, Philippe Artières, Chiara Bortolotto, Pierre Centlivres, Vincent Debaene, Christian Hottin, Cyril Isnart, Marc-Antoine Kaeser, André Mary, Marcello Massenzio, Jean-Christophe Monferran, Véronique Moulinié, Pierre Nora, Sylvie Sagnes, Dominique Serena-Allier, Claudie Voisenat, Thierry Wendling.

Partager
Mis à jour le
29 septembre 2021
Parution

Voir aussi