14 octobre 2021
Les certificats d’impact donnés par les banques centrales

Rencontres autour de l’investissement à impact | Jeudi 14 octobre 2021

Intervention de Thomas Lagoarde-Ségot (professeur, Kedge Business School) pour la première Rencontre autour de l’investissement à impact du second semestre 2021, organisé par Christian Walter et Emmanuel Picavet, titulaires de la Chaire Éthique et finance, et Sandra Bernard Colinet.

Détails

Rencontre

Jeudi 14 octobre 2021
17h - 19h

En visioconférence

Inscription (le lien Zoom sera communiqué la veille de l'événement aux personnes inscrites)

Ajouter à mon agenda
Cette rencontre montrera comment Philia 1.0, un nouveau modèle écologique cohérent stock-flux, peut être utilisé comme outil pour identifier de nouvelles stratégies de politique économiques pour l'Anthropocène. Des recherches antérieures ont suggéré l'hybridation des mécanismes top-down et bottom-up comme une voie prometteuse. Les études de Blanc et Fabert (2017), ou de Lagoarde-Segot et Paranque (2018), par exemple, ont mis en évidence le potentiel de la mise en relation de monnaies locales complémentaires, d'autorités publiques locales, d'entreprises et de banques commerciales. Nous mettons en avant un mécanisme simple par lequel les Banques centrales réescomptent une fraction des prêts des banques commerciales aux utilisateurs de monnaies locales complémentaires, en échange de certificats d'impact, que les banques peuvent obtenir auprès d'une agence publique suite à un audit SROI territorial rétrospectif des prêts. Des simulations de modèles avec Philia 1.0 indiquent que le mécanisme proposé pourrait contribuer à réaligner les questions monétaires avec de nouveaux critères écologiques et sociaux.

Partager
Rencontre

Rencontres autour de l’investissement à impact

Née il y a plus de 10 ans aux États-Unis, la notion d’investissement à impact recouvre tout investissement qui recherche explicitement à la fois une rentabilité économique et la création d’un impact social et environnemental positif et mesurable. Dans la mise à jour établie en 2019 de la définition adoptée en 2014 par le comité consultatif français sur l’investissement à impact, l’investissement à impact est défini comme un investissement qui vise explicitement et de manière intentionnelle un retour social et/ou environnemental positif ainsi qu’une performance financière supérieure ou égale à zéro, et dont l’impact est mesurable par un processus continu d’évaluation. L’intentionnalité des investisseurs / financeurs se manifeste au niveau des choix d’investissements / financements mais également dans l’accompagnement des organisations à impact. La mesure de l’impact social et/ou environnemental repose sur la mise en place d’objectifs prioritaires dont le suivi permet d’accompagner les organisations à faire progresser leur impact.

En février 2020, le Haut-commissariat à l’économie sociale et solidaire, faisant le constat d’un essor global de l’investissement à impact et des besoins en financement avait confié à l’association iiLab (Impact Invest Lab), plateforme d’expérimentation et de développement de l’investissement à impact et spécialiste dans les contrats à impact social, une mission de préfiguration d’un centre français de l’investissement à impact, pour permettre une reconnaissance officielle de l’investissement à impact, clarifier ses critères d’éligibilité, et explorer les pistes concrètes qui permettraient de développer l’écosystème et de mobiliser la place financière de Paris autour de cette nouvelle approche de l’investissement. La mission a été confiée à Sandra Bernard Colinet, qui a constitué un groupe de travail de 75 membres, qui ont rendu leurs premières conclusions en juillet 2020. Ce rapport a été remis officiellement le 9 septembre 2020 à la secrétaire d’Etat à l’économie sociale, solidaire et responsable Olivia Grégoire. Certains points ont été approfondis dans un deuxième rapport.

Ces rencontres mensuelles seront conçues dans le prolongement de ces rapports et auront pour objectif de poursuivre certaines pistes indiquées dans le rapport et de creuser des problématiques favorisant une transformation de la théorie financière dans un sens écologique et durable.

 

Programme 

Les séances ont lieu, sauf exception, les jeudis de 17h à 19h à la FMSH, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris ou en visio-conférence sur Zoom.

 

Premier semestre 2021

 

Second semestre 2021

Image principale : 
Sous-titre : 

Organisé par Christian Walter, Emmanuel Picavet et Sandra Bernard Colinet

Rubrique (Parent) : 
Collège - Chaires
Programmes : 
Éthique et finance
Pôles : 
Imported : 
Projet Terminé : 
Type de contenu : 
nouveau contenu
Language : 
fr
Type de programme : 
Séminaire

Voir aussi