24 mars 2011
Shikiri et tsukuroi - Séparation et réparation. Expression spatiale de l'inachevé au Japon

Le programme Japon / FMSH vous invite à cette conférence de Hiroshi Kashiwagi, Professeur à l'Université d'Art de Musashino (Tokyo).

Hiroshi Kashiwagi, spécialiste de l'art et du design contemporains, commissaire de l'explosition WA, maison de la Culture au Japon à Paris (2008), a publié La culture du cloisonnement (2004), Critique du design contemporain (2002), Histoire culturelle des objets usuels (1999)...

Dans les représentations de l’espace (ouvert, délimité), du temps (festif, quotidien), des relations sociales (public, privé), le Japon a recours à une notion singulière du cloisonnement ou de la séparation. Concernant le monde matériel, le respect dû aux objets usuels -comme aux œuvres d’art- entraîne généralement la nécessité de les réparer (céramique, bois, textile…). Réparation, restauration ou raccommodage sont le plus souvent mis en évidence, et les traces de cette « amélioration », tenues pour inévitables, sont conservées avec soin.

Les deux notions japonaises de séparation (shikiri) et réparation (tsukuroi) n’ont pas de relation directe, mais permettent de saisir une conception propre à la culture japonaise, dans laquelle l’imperfection, l’inachèvement, ou l’incomplet sont hautement appréciés.

Conférence en japonais avec traduction consécutive en français


Détails

Lieu : Le France
Ajouter à mon agenda

Partager
Conférence

Voir aussi