Migration vénézuélienne : bilan et perspectives depuis la Colombie

Conférence GRECOL-ALC | 16 octobre
Mercredi
16
oct
18h30
20h00
""

La question de la migration a fait l’objet de nombreuses recherches en Europe en relation avec la "crise des réfugiés". Or, les analyses concernant l'exode massif de la population vénézuélienne sont plutôt récentes et ne prennent pas en compte le caractère multidimensionnel de la crise aux niveaux institutionnel, économique, humanitaire et sécuritaire.

La migration vénézuélienne à raison des pénuries, violences et instabilités du pays, a eu des impacts sur la stabilité de la région. Cependant l'ampleur de cette migration fait écho au-delà du sous-continent et met en exergue nouveaux scénarios d’analyse autour de la question de l’accueil et de l’intégration de la population migrante.

Principal pays de transit et destination pour les Vénézuéliens, la Colombie a accueilli plus de 1.400.000 vénézuéliens, d’après les estimations officielles. La plupart d'entre eux sont arrivés au cours des deux dernières années. Cette situation entraine un véritable défi pour les politiques d’attention et d'intégration en Colombie, pays qui développe mécanismes institutionnels à ce sujet sous un principe de solidarité et inconditionnalité face à l'urgence.

Cette conférence se veut un espace de débat académique interdisciplinaire sur les enjeux de la question migratoire d’après l’expérience colombienne.


Intervenants :

José Quintana, Ambassadeur de Colombie au Pays-Bas, Directeur des Droits de l’homme – ministère d’affaires étrangères de Colombie

Lina Penagos, Politiste, Chercheuse associé GRECOL-ALC

Coordination : Jorge Guerra, chercheur associé GRECOL-ALC

Publié le 16 octobre 2019